Etoile & Smile
Bienvenue sur Etoile-and-Smile =D

Etoile & Smile

Un forum où on parle de tout & de rien...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum a actuellement 3628 jours et 2730 messages. Merci de ta fidélité !

Partagez | 
 

 Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I

Aller en bas 
AuteurMessage
Pacô

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 26
Réputation : 0
Points : 3560
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I   Dim 19 Oct - 0:38

Je ne pouvais pas ne pas en parler. Mes amis, ces textes sont les piliers de toute mon inspiration. Tous les autres textes que j'ai pu écrire, ce n'est rien face à l'énorme édifice romanesque que j'ai essayé de constituer. Pour plus de convivialité, on surnommera cette œuvre VVL. Je vais vous mettre, pour commencer, la petite accroche destinée à... accrocher xD. Non, c'est surtout pour récolter les avis favorables ou non d'une quelconque lecture suivie.
Voici donc MON oeuvre:

Citation :
Fin du XXIIe siècle. Bagdad, nouvelle capitale de Terrae, République mondiale dans laquelle se sont dissoutes les anciennes frontières… Alors qu’ils incarnaient jusqu’ici les sauveurs de toute la société, les Polégardiens, secrets, n’éveillent à présent auprès du gouvernement que de lourdes suspicions. Et si, en fait d’aide, ceux-ci avaient mis en place une relation de dépendance ? Et pourquoi les agents de cet Empire indécelable veulent-ils circuler librement sur le territoire, entraînant, ici et là, de graves incidents ? Et que cachent donc leur générosité et cette soudaine envie d’accueillir sur leurs terres inaccessibles quelques enfants triés sur le volet ? Un voyage auquel le jeune Marc aurait aimé participer, d’autant plus que chacune des questions posées par le test semblait le concerner personnellement, même celles ayant trait à ses rêves…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asa-senpai
Neko bakette
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 24
Localisation : Dans ta tête
Humeur : Chantante~~
Réputation : 1
Points : 3577
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I   Dim 19 Oct - 1:02

J'avais commencé a le lire sur le site =)
ca me plait beaucoup ! je vais suivre \o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poussi-chan.skyrock.com
Pacô

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 26
Réputation : 0
Points : 3560
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I   Dim 19 Oct - 1:03

Tu es déjà allée sur le site? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asa-senpai
Neko bakette
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 24
Localisation : Dans ta tête
Humeur : Chantante~~
Réputation : 1
Points : 3577
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I   Dim 19 Oct - 1:05

Biensur :p
une signature c'est fais pour ca non? ;p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poussi-chan.skyrock.com
Pacô

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 26
Réputation : 0
Points : 3560
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I   Dim 19 Oct - 1:08

Pas faux Wink. Pour couronner le tout, je mets le premier épisode. Arrêtez moi si cela ne vous convient pas.

Citation :
Episode 1


La pièce était plongée dans les ténèbres. Le silence, assourdissant, révoquait toute incitation au bruit. Il faisait froid. Les dalles de pierres brutes étaient glacées. Le néant demeurait maître des lieux. Rien n’était visible, tout devait encore s’inventer. Le noir absolu recouvrait de son manteau de nuit toute chose. Il durait ainsi.

Brusquement, quatre torches s’allumèrent. La bleue fut la première. L’ombre de ses flammes dansa sur une mer agitée. Une écriture étrange ondulait sur ses vagues déchaînées. Un cri de mouette retentit à l’horizon. Puis il s’évanouit, englouti par la houle et ses oscillations. La verte fut la seconde. Elle éclairait une tornade furibonde. Les nuages laiteux s’entrechoquaient dans les cieux. Des aigles prenaient leurs envols gracieux. De rouge, le troisième mur s’embrasait. Un feu digne des domaines infernaux crépitait. Des gerbes de flammes soulignaient une pluie d’étoiles. Elle s’abattait dans la fournaise d’un air royal. En dernier, la façade sud s’illumina de jaune. Dans une forêt luxuriante, s’exaltaient la flore et la faune. Les oiseaux chantaient gaiement le retour du printemps. Les animaux, dans les prairies verdoyantes, l’attendaient impatiemment.
Les quatre éléments étaient réunis. Les quatre mages, en cercle autour d’un autel, étaient assis. Ils étaient âgés. Leurs barbes blanches taillées en témoignaient. Ils portaient chacun une tunique de teintes différentes. La salle résonnait d’une mélodie entraînante. Le silence était brisé. Il n’était plus désiré. La température s’éleva. Il ne faisait plus froid. Les dalles brutes se fissurèrent. Des touffes d’herbe les encombrèrent. Une légère brise fit plisser les tuniques aux couleurs des flammes de chaque mur. Elle s’emportait au gré de son allure. Les hommes froncèrent les sourcils, s’abandonnant à une concentration intense. Main dans la main, ils fermèrent le cercle et se balancèrent chacun dans le même sens. Tout se mélangeait. La chaleur augmentait. Les oiseaux hurlaient. L’eau ruisselait. Le vent sifflait. Le monde changeait. Un halo se forma fébrilement. La Lumière apparaissait calmement. Les torches faiblirent. Les mages sourirent. Ils rouvrirent les yeux. Ils contemplèrent ce moment merveilleux. Des gouttes de sueur perlaient leurs fronts. Mais ce terrible effort valait cette magnifique vision. La Lumière les encercla. Le néant n’était plus là. Encore, elle s’illumina. Encore, elle les enchanta. Soudain, elle se contorsionna. L’immense boule blanche se sépara. Désemparés, les mages tentèrent de conserver son unité. Toutefois, rien ne put dévier cette destinée. Les deux boules s’entrechoquèrent. Les murs de la salle tremblèrent. L’homme en bleu rugit d’effroi. Et sa main crispée lâcha.
La Lumière disparut immédiatement, en une poussière d’étincelles multicolores. Les mages furent plaqués au sol. Ils se relevèrent promptement, malgré leurs âges avancés, et se regardèrent, déconcertés. Jamais un tel évènement ne s’était produit. Les torches s’étaient éteintes, aspirées par la Lumière. Les hommes se saluèrent et sortirent, à tâtons, de la pièce. Le silence fit taire toute chose. Le néant était revenu…

* * *

Déjà dix longs mois s’étaient écoulés depuis la naissance de l’année 2189, sur le monde appelé, communément par toutes les anciennes nations, Terre. En effet, les nations s’étaient désormais toutes regroupées sous la même et unique bannière de la République, régie par la constitution Terrae. Un président mondial, élu au suffrage universel direct, prenait la direction du gouvernement composé de ministres issus, respectivement, de chacune des « sections » autrement dit, des régions découpant le système territorial en parties égales et bien définies. Une immense assemblée des représentants élus par la population planétaire, siégeait dans l’un des plus grands bâtiments au monde : une sphère, à base rectangulaire, recouverte par plaques de dix mètres au carré de verre scintillant, assimilé à des pierreries, rattachées à un squelette d’acier mesurant plus de huit cent quatre-vingt-dix mètres de haut. La bâtisse reposait en plein centre de la nouvelle Bagdad, à l’emplacement même de l’ancienne après l’avoir débarrassée de ses ruines encore fumantes, suite à la réunification du monde. Tous les ministères l’entouraient, encadrant le foyer présidentiel. La jeune République s’éveillait sur des fondements neufs et elle s’illuminait d’un immense prestige et d’une stabilité convaincante. Toutefois, dès sa seconde année d’émerveillement, elle s’était confrontée aux problèmes les plus graves et les plus multiples que le monde avait toujours repoussés à l’extrême limite. L’épuisement définitif des puits de pétrole remplacé par une huile peu rentable à cause du surplus de dépenses agricoles qui limitaient les gains, la révolution immobilière concernant le manque de places sur la planète et, ajoutés à cela, les dérives climatiques qui se multipliaient, minèrent indéniablement la toute récente et fluette Terrae. La période qu’on appelait « La Crise » venait de se déclencher et de plonger le gouvernement dans les tréfonds de son incapacité à résoudre l’affaire. « La Crise » dura non loin de deux longues années, ravageant les ressources économiques planétaires. Alors qu’elle allait finir par anéantir intégralement le monde Terrae et faire dissoudre les sections en pays à nouveau indépendants, une mystérieuse organisation avait envoyé une délégation dans le bureau même du président de la république mondiale sans même, selon l’anecdote, prendre de rendez-vous ou en informer les secrétaires de celui-ci. Elle était apparue, sans l’ombre d’une suspicion. L’entrevue n’avait duré qu’une petite heure, juste suffisante pour redonner à la république Terrae une once d’espoir, lumière au bout d’un long et sombre tunnel ponctué de déficits et de réclamations inadéquates populaires. Cette délégation aurait dévoilé un secret gardé depuis de nombreux siècles. Nul ne sait encore exactement ce que le président apprit et les informations se troublèrent au fil des semaines. Un certain Empire, nommé Polégardie, existait, on ne savait où à la surface de la planète, et il possédait une richesse inégalée. Aucun ancien pays n’aurait pu rivaliser avec autant de trésors pas même Terrae dans ses premiers pas qui, pourtant, recevait les fond de toute la population mondiale. En plus de cet empire financier qui proposait ses services, la délégation s’engagea auprès des scientifiques à leur apporter des solutions pour les compositions des carburants ainsi que pour la limitation des pollutions en tout genre. Interprété en canular dans les débuts par les médias, le fameux Empire tint ses promesses et renfloua les caisses de la République en achetant sans compter. Il s’intéressa surtout aux fleurs, à des montagnes de fleurs, qu’il acquérait par cargaisons inestimables. Terrae relevait enfin la tête, elle se sentait forte, prête à vaincre ses anciens démons.
Cependant, en fin d’année 2187, un personnage important posa le pied sur le sol de marbre des institutions républicaines et s’entretint en privé dans les appartements du président mondial, Sarcadid Mernine. Il fallut plusieurs jours, au moment d’un discours diffusé par hologramme, pour apprendre qu’il s’agissait du tout puissant Empereur, maître de la Polégardie. La nouvelle parcourut l’ensemble des sections, des Amériques aux Asiatiques, en quelques secondes. Les premiers critiques se saisirent de l’occasion pour cracher sur cet allié. La République ne s’offrirait jamais une dictature. D’autres bénirent les cieux de leur accorder leur générosité. On découvrit alors qu’une nouvelle loi entrait en vigueur : des hommes de l’Empire, en remerciement de l’aide de celui-ci, seraient au-dessus des lois et libres de passages dans n’importe quels lieux, dans les territoires sous la juridiction de Terrae. On les appellerait les agents impériaux. Cependant, malgré toutes les courbettes et les dîners officiels en l’honneur de la Polégardie, le gouvernement, et surtout son président, voyaient d’un mauvais œil la suprématie de cet empire, et, en dépit de l’accumulation de dettes, ils tentaient d’écarter le plus possible les émissaires, envoyés par cette puissance, des affaires politiques mineures. Malheureusement, agir de la sorte engendra bien pire que ce que « La Crise » aurait pu causer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asa-senpai
Neko bakette
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 24
Localisation : Dans ta tête
Humeur : Chantante~~
Réputation : 1
Points : 3577
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I   Dim 19 Oct - 1:12

J'veux la suite j'veux la suite j'veux la suiiiite \o/
C'est troop biiien ><
j'aime!
J'adore!
J'adoime! xD (adorer+aimer...)

ta manière d'écrire est vraiment superbe =D

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poussi-chan.skyrock.com
Pacô

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 26
Réputation : 0
Points : 3560
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I   Dim 19 Oct - 13:16

drunken
Merci =).
Pourtant, ce passage n'est pas mon préféré (et il y en a des bien plus longs xD).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Véritable Visage de la Lumière- Tome I
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le scorpion tome 6
» lumière avant
» Festival arbres et lumière à Genève 5-6 décembre
» Terry blessé au visage
» [Le Havre] Plan lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoile & Smile :: Le coin des artistes. :: La bibliothèque.-
Sauter vers: